Chargement

oiseaux

H comme hirondelle

Ces petits oiseaux noirs et blancs que l’on voit, à l’automne, regroupés sur les fils électriques, sont des hirondelles.

Ce sont des oiseaux migrateurs, qui, à l’approche de l’hiver, s’envolent vers les pays chauds d’Afrique. A la belle saison, ils reviennent en Europe pour se reproduire, en parcourant un voyage de plusieurs milliers de kilomètres. 

L’hirondelle revient nicher dans le nid qu’elle a construit l’année précédente, dans une grange, une étable, sous un pont ou une charpente. Le nid est fait de boue, de paille, de brindilles.

Les oisillons sont appelés des hirondeaux. Les parents peuvent parcourir jusqu’à 300 km par jour pour trouver de la nourriture et la ramener aux petits, au bec grand ouvert. L’hirondelle se nourrit d’insectes volants (moustiques, mouches…). Le cri de l’hirondelle est appelé le trissement

Cet oiseau est gravement menacé. Depuis plusieurs décennies, la population d’hirondelles ne cesse de diminuer. L’utilisation intensive d’insecticides prive l’hirondelle de nourriture.

Tu souhaites découvrir mon aventure dans la famille Pélican et m’aider à protéger les océans ?

Découvre l’alphabet des animaux !

lire la suite

G comme goéland

Le goéland ressemble, comme deux gouttes d’eau, à la mouette, cet oiseau blanc que l’on voit en bord de mer ou bien dans les villes traversées par les fleuves ou rivières. Ils font tous les deux parties de la famille des laridés

Le goéland est plus gros que la mouette. Son plumage est gris ou blanc, son oeil est entouré d’un cercle orange et son bec, long et épais, est de couleur jaune. 

L’espèce la plus répandue sur nos côtes est le goéland argenté. Le goéland se nourrit de poisson, de crustacés et, dans l’intérieur des terres, d’insectes et de petits rongeurs. Il suit volontiers les bateaux de pêche, à la recherche de nourriture, lorsque les pêcheurs rejettent à la mer les déchets de poissons. 

La femelle donne naissance une fois par an à des poussins, qu’on appelle des grisards, au plumage foncé. 

Ils prennent leur envol au bout de 5 à 8 semaines. 

Sais-tu que le nom de goéland est emprunté au breton, « gouelan », qui signifie « pleurer » ? Le cri du goéland ressemble en effet à des gémissements. 

Tu souhaites découvrir mon aventure dans la famille Pélican et m’aider à protéger les océans ?

Découvre l’alphabet des animaux !

lire la suite

F comme Faucon

Le faucon est un rapace, que l’on trouve sur toute la planète, à l’exception des régions polaires. 

Il existe de nombreuses espèces, dont les plus répandues sont le faucon pèlerin et le faucon crécerelle.

Le faucon est carnivore. Il se nourrit de proies, qu’il chasse aussi bien dans les airs, des oiseaux, que sur terre, des lézards, souris, serpents, petits mammifères.

Le faucon fait partie des animaux les plus rapides de la planète. Il est capable de faire des piqués vertigineux dans l’air, à très vive allure, pour capturer une proie sur terre. 

Grâce à ses qualités de chasseur, le faucon peut être dressé et utilisé pour une technique de chasse de petit gibier, appelée la fauconnerie.

Le faucon niche au sommet des falaises ou de grands arbres et la femelle pond trois ou quatre oeufs par an, donnant naissance, après la couvaison, à de petits oisillons recouverts de duvet blanc, des fauconneaux.

Lorsque le faucon crie, on dit qu’il huit ou qu’il réclame.

Découvre l’alphabet des animaux !

lire la suite

Le colibri, le plus petit oiseau au monde

Le colibri est un animal fascinant par sa petite taille et sa capacité à voler très rapidement.
Ce minuscule oiseau, au plumage coloré, peut battre des ailes plusieurs dizaines de fois par seconde, se figer dans les airs et même voler à reculons.
Il est capable de monter ou descendre à pic en une fraction de seconde.

Il vit en Amérique, du nord jusqu’au sud, et il en existe plus de 300 espèces
Dans les montagnes des Andes, le colibri peut vivre à très haute altitude, pauvre en oxygène. 

A chaque respiration, il absorbe le maximum d’oxygène, ce qui explique son rythme de vie aussi frénétique.

Il se nourrit principalement du nectar des fleurs et insectes capturés en vol ou piégés dans des toiles d’araignée.
Le colibri est attiré par des fleurs en forme de trompette où il plonge son grand bec.  Avec sa longue langue divisée en deux branches, il se gave facilement de nectar.
Son bec peut également lui servir de poignard, lors de combats en plein vol.

La femelle pond souvent deux oeufs de couleur blanche. Pour nourrir ses poussins, elle effectue d’incessants allers et retours.
Après deux ou trois semaines, les petits sont capables de voler et quittent le nid.

Sais-tu comment on surnomme les colibris ?

Les oiseaux-mouches ! A cause de leur minuscule taille et du rythme effréné de leurs battements d’ailes.

Découvre mon activité pour apprendre le nom des oiseaux.

lire la suite

L’aigle royal

L’aigle royal est un grand rapace, avec un plumage brun foncé, de larges ailes et une longue queue. Il est le roi des oiseaux et le seigneur du ciel. 

C’est un chasseur redoutable, muni d’une vue perçante, très largement supérieur à celle de l’homme. Il est capable de faire des piqués vertigineux pour capturer ses proies au sol, en utilisant ses serres puissantes et son bec crochu. Il chasse des lapins, des souris, des écureuils, des marmottes, d’autres oiseaux…

Sa puissance lui permet de s’attaquer également à des animaux plus gros, tels que les renards ou des blaireaux.

L’aigle royal défend un vaste territoire et fait son nid dans les falaises, en altitude. Il donne naissance à des aiglons tout blanc.

L’aigle royal est un animal protégé, dont la capture est interdite.

A ton avis, qui est le plus grand, l’homme ou l’aigle royal ?

Réponse:
C’est l’aigle royal ! Son envergure varie de 190 cm à 230 cm !

lire la suite