Chargement

animaux

C comme Cochon

Tous les enfants connaissent cet animal de la ferme, à la peau rose et à la queue en tire-bouchon !

On l’appelle également porc ou verrat, la femelle est la truie et le petit, le porcelet, le cochonnet ou bien le goret.

Le cochon est un mammifère omnivore, c’est à dire qu’il mange de tout, comme les humains. 

La femelle donne naissance à une ribambelle de porcelets, tétant chacun une mamelle. 

Le cochon a un odorat très développé et peut-être utilisé dans la recherche de truffes, un champignon rare que l’on trouve dans la terre, au pied d’arbres tels que les chênes, noisetiers ou tilleuls. On parle alors de cochon truffier.

Les poils de cochon, très rigides, s’appellent des soies. Ils sont utilisés pour la confection de pinceaux pour artiste.

Le cochon est un animal intelligent et joueur, dont le comportement peut ressembler à celui du chien. Il possède une très bonne mémoire. 

Contrairement aux idées reçues, le cochon est un animal très propre. S’il a de l’espace, il fera en sorte de faire ses besoins loin de sa nourriture et de l’endroit où il dort.

S’il se roule dans la boue, c’est pour se rafraîchir et protéger sa peau fragile des rayons du soleil. 

Alors, l’expression « manger comme un cochon », pour dire manger salement, n’est pas vraie du tout !

Découvre l’alphabet des animaux !

lire la suite

B comme Baleine

La baleine est le plus gros animal marin. Il existe plusieurs espèces de baleine, la baleine bleue étant la plus grande. Le petit de la baleine s’appelle le baleineau et lorsqu’il naît, il est déjà très gros.

Tu te doutes bien que, vu sa taille, la baleine a un énorme appétit ! Elle peut avaler plusieurs tonnes par jour de petits poissons, de crevettes et de plancton, cet ensemble d’animaux et de végétaux se déplaçant dans l’eau au gré des courants.

La baleine a besoin de remonter à la surface de l’eau, pour faire le plein d’air dans ses poumons. Lorsqu’elle revient de nouveau à la surface, elle rejette, avant d’inspirer l’air, un jet de vapeur d’eau et de gouttelettes huileuses par ses narines situées sur le sommet du crâne, appelées évents

C’est grâce à ce souffle, propre à chaque espèce et semblable à un nuage, que l’on peut repérer au loin la baleine.

Pour communiquer entre elles, les baleines émettent des sons, et l’on parle de chant des baleines. C’est joli comme expression, n’est-ce pas ?

Après des décennies de chasse intensive, la baleine est en voie de disparition et est désormais protégée.

Tu souhaites découvrir mon aventure dans la famille Pélican et m’aider à protéger les océans ?

Découvre l’alphabet des animaux !

lire la suite

A comme âne !

Tu as sûrement déjà vu un âne, cet animal aux longues oreilles et au cri bien reconnaissable ! On dit que l’âne brait, lorsque tu l’entends faire « hi-han, hi-han… ». 

L’âne est un mammifère, herbivore, qui se nourrit donc de l’herbe des prés. 

Tu ne peux pas le confondre avec le cheval avec ses grandes oreilles. C’est un animal sympathique, à l’instinct grégaire, c’est à dire qu’il ne supporte pas la solitude et qu’il aime la compagnie d’autres animaux. 

Il peut très bien cohabiter avec des chevaux, des chèvres ou des moutons. 

Il est également très résistant et peut porter de lourdes charges. On peut le voir l’été, sur les chemins de randonnée, porter sur son dos les bagages et les jeunes enfants, lorsqu’ils sont fatigués ou n’ont plus envie de marcher !

Connais-tu l’expression « têtu comme un âne » ?  Il peut refuser d’avancer s’il juge que le passage est dangereux ou s’il n’a pas confiance en son maître.

Découvre l’alphabet des animaux !

lire la suite

Les animaux marins – Partie 1

Téléchargeimprime et découpe les animaux marins, de préférence sur un papier cartonné.
Fixe, à l’aide d’un ruban adhésif une pince à linge au dos de chaque image.

Associe chaque nom au bon animal et essaie de les retenir. Amuse-toi ensuite à les disposer dans les pièces de ton choix ou alors, décore ta fenêtre !

Tu peux aussi t’amuser à les colorier toi-même en téléchargeant le fichier en noir et blanc.

Tu as envie d’en savoir plus sur les coraux ?
Découvre mon article : “Les coraux, ces étranges petits animaux…”

Ne rate pas la prochaine série d’animaux, abonne-toi à ma page Facebook !

Tu souhaites découvrir mon aventure dans la famille Pélican et m’aider à protéger les océans ?

Attention, une utilisation commerciale n’est pas autorisée sans le consentement express de Julie Ogier-Denis.
L’usage dans un cadre personnel est permis par l’auteure.

Les animaux marins – Clique sur l’image pour télécharger le pdf
Les animaux marins – Clique sur l’image pour télécharger le pdf
Les animaux marins – Clique sur l’image pour télécharger le pdf
Les animaux marins – Clique sur l’image pour télécharger le pdf
Les animaux marins – Clique sur l’image pour télécharger le pdf
Les animaux marins – Clique sur l’image pour télécharger le pdf

lire la suite

Le koala

Le koala est un mammifère vivant en Australie. Il a un corps trapu, de larges oreilles aux longs poils, un gros nez, un pelage gris argenté. Sa fourrure est particulièrement épaisse sur la partie postérieure, constituant un doux coussin.

Le koala est un animal nocturne. Il vit dans les arbres et se nourrit exclusivement de feuilles d’eucalyptus. Ces feuilles sont toxiques pour de nombreuses espèces mais le koala possède un système digestif capable de les digérer. Cela lui demande cependant beaucoup d’énergie, il passe environ 19 heures par jour à dormir !

Ses griffes pointues et acérées lui permettent de grimper aux arbres et de saisir les branches. Il n’a pratiquement pas besoin de boire car il trouve l’eau dans les feuilles. 

La femelle donne naissance à un petit de taille minuscule, qu’elle porte dans une poche sur le ventre. Le petit quitte la poche vers 5 mois et sort accroché sur le dos ou le ventre de sa mère.

Le koala est une espèce en danger. La déforestation et les incendies de forêts le privent de son habitat et de sa nourriture. 

Sais-tu comment on appelle également le koala ?

Le paresseux australien ! Tu devines pourquoi ? Parce que c’est un gros dormeur !

lire la suite

Les guêpes, des insectes injustement mal aimés

Tu as sûrement déjà entendu parler de ces gros insectes que l’on appelle les guêpes. 
Ces insectes font partie de la famille des vespidés, regroupant plusieurs variétés de guêpes telles que le frelon.

Ces insectes possèdent un puissant venin. Leurs piqûres sont très désagréables, voire même dangereuses si elles sont très nombreuses. 

Malgré cette mauvaise réputation, ces animaux sont utiles à de nombreuses espèces.

Dans l’épisode « Découvre avec moi le rôle des abeilles », tu apprendras que les abeilles sont les principales pollinisateurs des fruits cultivés.

Les guêpes, elles, pollinisent la plupart des fleurs sauvages. Les orchidées par exemple, sont exclusivement dépendantes des vespidés. Sans elles, ces belles fleurs sauvages auraient déjà disparu de la surface de la planète !

De plus, ces insectes sont de redoutables prédateurs. Elles permettent de venir à bout de certains nuisibles comme les pucerons, les chenilles, les punaises ou encore les mouches.

Mais ce n’est pas tout. Certaines études scientifiques montrent l’utilité de leur venin. Il pourrait bien, d’ici quelques années, nous aider à lutter contre certaines maladies

Il est donc important de les protéger et d’apprendre à les aimer !

Orchidée Phalaenopsis – Indonésie

lire la suite

Le colibri, le plus petit oiseau au monde

Le colibri est un animal fascinant par sa petite taille et sa capacité à voler très rapidement.
Ce minuscule oiseau, au plumage coloré, peut battre des ailes plusieurs dizaines de fois par seconde, se figer dans les airs et même voler à reculons.
Il est capable de monter ou descendre à pic en une fraction de seconde.

Il vit en Amérique, du nord jusqu’au sud, et il en existe plus de 300 espèces
Dans les montagnes des Andes, le colibri peut vivre à très haute altitude, pauvre en oxygène. 

A chaque respiration, il absorbe le maximum d’oxygène, ce qui explique son rythme de vie aussi frénétique.

Il se nourrit principalement du nectar des fleurs et insectes capturés en vol ou piégés dans des toiles d’araignée.
Le colibri est attiré par des fleurs en forme de trompette où il plonge son grand bec.  Avec sa longue langue divisée en deux branches, il se gave facilement de nectar.
Son bec peut également lui servir de poignard, lors de combats en plein vol.

La femelle pond souvent deux oeufs de couleur blanche. Pour nourrir ses poussins, elle effectue d’incessants allers et retours.
Après deux ou trois semaines, les petits sont capables de voler et quittent le nid.

Sais-tu comment on surnomme les colibris ?

Les oiseaux-mouches ! A cause de leur minuscule taille et du rythme effréné de leurs battements d’ailes.

Découvre mon activité pour apprendre le nom des oiseaux.

lire la suite

Le tigre de Sibérie

Le tigre de Sibérie est le plus grand tigre du monde. Il peut peser jusqu’à 300 kg et mesurer 3 mètres de long.

Il vit en Extrême-Orient russe, dans la taïga, cette vaste forêt de conifères et de feuillus qui longe la frontière chinoise.

Le tigre de Sibérie, pour se nourrir, traque les rennes, les cerfs, les sangliers…
Il peut manger jusqu’à 50 kg de viande en une seule fois !

Il se reproduit entre les mois de décembre et janvier. Sa fourrure est très épaisse en hiver et lui permet de vivre dans des conditions extrêmes. Avec les saisons, elle change de couleur et s’éclaircit l’hiver pour mieux se fondre avec la neige.
Sa fourrure avec ses rayures uniques à chaque animal est comme une empreinte digitale. Il n’y a pas deux fourrures identiques.

Le tigre de Sibérie est une espèce en danger. Pour le protéger, les hommes ont créé des réserves naturelles où le tigre peut vivre à l’abri des braconniers.

Sais-tu comment on appelle également le tigre de Sibérie ?

Le tigre de l’Amour, du nom du fleuve qui traverse le territoire du tigre en Extrême-Orient.

lire la suite

Les marmottes

Si un jour, au cours d’une promenade en montagne, tu entends comme un sifflement, il y a de grandes chances que ce soit le cri d’une marmotte. 
Elle siffle pour avertir ses congénères d’un danger ou d’une présence étrangère dans les parages. Toute la tribu court alors se réfugier dans les terriers !

On peut facilement voir une marmotte en montagne l’été. Il suffit de ne pas faire de bruit et de bien observer. 
La marmotte possède une belle fourrure couleur marron et une longue queue. Elle a deux petites oreilles et une jolie frimousse.

L’hiver, elle reste plusieurs mois à dormir dans son terrier. On dit qu’elle hiberne.
Au printemps, elle donne naissance à une portée de petits marmottons. Eh oui, c’est comme cela qu’on les appelle !
Les petits restent dans le terrier, avant de sortir au mois de juillet.
La marmotte mange des végétaux, des jeunes pousses, des insectes, vers, araignées

A l’automne, elle mange énormément pour se constituer des réserves et une bonne couche de graisse.
Et la voilà prête pour l’hibernation à l’approche de l’hiver !

Alors, sois très attentif et aie une oreille bien tendue lorsque tu iras te promener en montagne ! Tu verras peut-être au loin une jolie marmotte !

Clique sur l’image pour télécharger le coloriage.

lire la suite

Renard, le malicieux

Tu as sûrement déjà entendu des histoires de renards, voleurs et mangeurs de poules ! Cet animal est très rusé !
Il mange aussi des lapins, des petits rongeurs, des oiseaux, des oeufs, des fruits, des baies…


Le renard a une belle fourrure qui le protège du froid l’hiver, ainsi qu’une longue queue. 
Il vit dans les forêts et les campagnes
Il est méfiant et sort généralement la nuit. Il se déplace facilement grâce à sa bonne vision nocturne. 

La femelle donne naissance, dans son terrier, à de petits renardeaux au pelage sombre.
A la belle saison, toute la famille quitte le terrier pour un nouveau territoire. 

Au fait, connais-tu la célèbre fable de Jean de La Fontaine « le Corbeau et le Renard » ?

Maître Corbeau, sur un arbre perché,
Tenait en son bec un fromage.
Maître Renard, par l’odeur alléché,
Lui tint à peu près ce langage :
« Hé ! bonjour, Monsieur du Corbeau.
Que vous êtes joli ! que vous me semblez beau !
Sans mentir, si votre ramage
Se rapporte à votre plumage,
Vous êtes le Phénix des hôtes de ces bois. »
A ces mots le Corbeau ne se sent pas de joie ;
Et pour montrer sa belle voix,
Il ouvre un large bec, laisse tomber sa proie.
Le Renard s’en saisit, et dit : « Mon bon Monsieur,
Apprenez que tout flatteur
Vit aux dépens de celui qui l’écoute :
Cette leçon vaut bien un fromage, sans doute. »
Le Corbeau, honteux et confus,
Jura, mais un peu tard, qu’on ne l’y prendrait plus.

Jean de La Fontaine

Télécharge le texte à trous et amuse-toi à le compléter

lire la suite